Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Biomatériaux et biomolécules pour des emballages alimentaires intelligents : focus sur le projet Européen BIOSMART

Innovation

-

13/11/2020

Le projet BIOSMART est financé par le programme européen H2020 BioBased Industrie.

Il a pour ambition de développer des emballages actifs compostables biosourcés et intelligents répondant aux besoins des applications alimentaires fraîches et transformées. Les différents partenaires de ce projet de recherche travaillent de concert autour de l’utilisation du PLA et du Bio-PET pour la fabrication d’emballage innovants. Parmi ces innovations, les lipopeptides produits par Bacillus subtilis représentent une bonne source de molécules actives pour fonctionnaliser les emballages alimentaires. Ces molécules sont étudiées depuis longtemps au sein de l’UMRt INRAe BioEcoAgro de l’Université de Lille, elles présentent des activités tensioactives, anti-biofilm (surfactine), anti-fongiques (fengycine et iturine) et / ou anti-levures (iturine). L'utilisation de biomolécules dans les emballages alimentaires doit être en conformité avec les réglementations spécifiques émises par la FDA (USA) et l'EFSA (UE). Un avantage clé sera la faible cytotoxicité des molécules ainsi que leur bonne immobilisation sur diverses surfaces d'emballage, évitant ainsi leur migration de l'emballage vers les aliments.

Dans le cadre de ce projet, au sein de l’unité BioEcoAgro, les activités antimicrobiennes, la cytotoxicité et la toxicité des différentes familles de lipopeptides ont été évaluées selon les tests recommandés par l’OCDE, ainsi que leur capacité à fonctionnaliser des matériaux d'emballage biosourcés. Par conséquent, une étude complète de cytotoxicité a été menée sur chacune des 3 familles de lipopeptides sur différentes lignées cellulaires, ainsi que des tests de mutagénicité et de toxicité chronique orale.  En parallèle, des activités antimicrobiennes et une étude préliminaire de la surface de l'emballage fonctionnalisée avec ces molécules ont été entreprises en utilisant la spectroscopie ATR-FTIR et Raman. Les données de ces expériences ont permis de sélectionner le meilleur candidat lipopeptidique. Ce dernier sera utilisé pour apporter des propriétés antimicrobiennes dans les nouveaux prototypes d'emballages alimentaire issues du projet BIOSMART.



En savoir plus sur Biosmart :

https://biosmart-project.eu/

https://www.bioecoagro.eu/umrt-bioecoagro_fre/




107 vues Visites

J'aime

  • industrie
  • Innovation
  • biosource
  • emballage
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Innovation

Des jeunes chercheurs apportent leur regard novateur au profit du monde socio-économique

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

11 janvier

Innovation

Le parcours incubation « Music Tech »

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

21 décembre

Innovation

Retour sur l'évènement Fondation

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

15 décembre