Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Des robots porte-conteneurs intelligents

Innovation

-

22/09/2020

La commercialisation d’un robot porte-conteneur autonome et innovant, co-conçu à l’Université de Lille, a commencé. 

                                                                                 

De plus en plus, les ports de commerce doivent pouvoir fonctionner 24h/24, 7 jours sur 7 pour s’adapter à la croissance du commerce maritime du fait de la globalisation des échanges. Pour y parvenir, ils se tournent vers une automatisation des déplacements des conteneurs de marchandise débarqués et embarqués chaque jour par les cargos, trains et camions. La solution : utiliser des robots porte-conteneurs alimentés électriquement, ce qui permettrait en outre de réduire l’empreinte carbone des ports et de les rendre plus silencieux. Un ensemble d’avantages qui intéressent beaucoup également les aéroports et les centres logistiques.

Les robots-conteneurs existant, comme celui de Rotterdam, suivent des marquages au sol. Un système qui demande une installation coûteuse et qui fonctionne difficilement au-delà d’une centaine de porte-conteneurs. Pour concevoir un système utilisable par des ports divers, pouvant être mis en place sans interruption de leur activité, il faut des robots intelligents. Ces derniers peuvent en effet s’adapter rapidement à un environnement complexe et changeant (nouvelles piles de conteneurs, autres véhicules, etc.) de la même manière qu’une voiture autonome, tout en transportant plusieurs dizaines de tonnes de marchandises.

C’est ce constat il y a une dizaine d’années qui a poussé Rochdi Merzouki et son équipe au centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille (CRIStAL) à se lancer dans la conception de tels robots. Ces recherches aboutissent aujourd’hui au robot développé par le projet « Véhicule automatisé supervisé pour conteneurs » (VASCO) en partenariat avec des industriels (voir encadré). Celui-ci se repère par laser. Le laboratoire Cristal a contribué à la réalisation de son système de téléopération, et a conçu les algorithmes de gestion des flux et des intersections pour les véhicules autonomes. Il a été démontré qu’il est manœuvrable, précis, fiable, sécurisé, qu’il peut effectivement fonctionner de concert avec d’autres robots au sein du port, détecter des obstacles, etc. et qu’il permet d’optimiser les flux de conteneurs. Après une démonstration au grand public à la plateforme Delta 3 de Dourges (Pas-de-Calais) en 2019, sa commercialisation a commencé.

 

                                                                                                           

Un transfert de technologie

                                                                                                                                                                                          

Ces robots démonstrateurs sont le résultat d’un transfert de technologie. Le laboratoire CRIStAL pilotait un projet européen sur le sujet, Intelligent Transportation for Dynamic Environment (INTRADE) qui a mis au point les premiers prototypes. Grâce aux pôles de compétitivité (Véhicule du Futur, i-Trans et Images & Réseaux), ils ont été mis en relation avec des industriels : Gaussin Manugistique, leader mondial des véhicules portuaires, et BA Systèmes, spécialiste des chariots de manutention automatisée. C’est avec eux et le laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N), qu’ils lancent le projet VASCO, soutenu par Bpifrance, qui vient de s’achever.

                                     

     



                             


98 vues Visites

J'aime

  • transfert de technologies
  • Entreprise
  • Innovation
  • projet européen
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Insertion professionnelle

Challenge Doc. Retour sur l'évenement du 2 octobre

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

27 octobre

1

Innovation

2ème édition Innov'ember. La formation dans toutes ses formes, l’innovation en formation dans les situations inédites.

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

26 octobre

1

Orientation - Formation

Le master Automatique et Systèmes Electriques mis à l'honneur en Chine

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

26 octobre

1