Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

InBrain Pharma, start-up lilloise développe un futur traitement contre la maladie de Parkinson

Innovation

-

03/06/2020

InBrain Pharma, start-up lilloise de biotechnologie, issue de la recherche, développant des solutions thérapeutiques contre les maladies du cerveau, reçoit l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) de traiter avec sa technologie DIVE (Dopamine IntracerebroVentriculairE) des premiers patients atteints de la maladie de Parkinson (étude de phase I/IIb). 

                                                                                 

La maladie de Parkinson se caractérise par un déficit en dopamine cérébrale. Le concept développé par InBrain Pharma consiste à administrer de manière contrôlée et localisée la dopamine manquante en l’adaptant aux besoins physiologiques du cerveau, à l’instar de l’administration de l’insuline pour traiter le diabète.
Cette innovation thérapeutique pourrait ainsi améliorer la qualité de vie des patients atteints par la maladie de Parkinson à un stade où les traitements oraux dopaminergiques ne sont plus satisfaisants. Ce nouveau traitement pourra éviter les multiples prises orales quotidiennes, sources de nombreux problèmes notamment d’effets indésirables de par leur diffusion à l’ensemble du corps alors que seul le cerveau est ciblé.
Cette administration médicamenteuse est notamment envisagée au stade avancé de complications liées au traitement oral par dopamine (L-dopa). A ce stade, des alternatives thérapeutiques sont souvent proposées. Ces alternatives sont invasives, peu ergonomiques ou ne contrôlent pas les troubles de la marche et de la parole ainsi que le handicap émotionnel. En revanche, les études sur ce nouveau traitement ont montré  une absence de dyskinésie ce qui fait espérer une qualité de vie améliorée avec une forte réduction des complications motrices.

La réussite de ce projet est le fruit de plus de dix années de recherches académiques et industrielles conduites par : 

  • l’équipe du Pr. David Devos (Pharmacologie médicale, CHU-Lille, Université de Lille Neuroscience & Cognition, Inserm, UMR-S1172), 
  • l'équipe du Pr. Caroline Moreau (centre expert Maladie de Parkinson) et, 
  • l’équipe du Pr. Pascal Odou (Groupe de Recherche sur les formes Injectables et Technologies Associées).

Depuis sa création en juillet 2018, toute l’équipe d’InBrain Pharma s’est mobilisée pour démarrer dans les meilleures conditions cet essai thérapeutique. Grâce à l’excellence et l’utilité sociale de sa recherche, InBrain Pharma a bénéficié du soutien de tout l’écosystème des Hauts de France : 

  • l’Université de Lille, le CHU de Lille (dont le département de Pharmacologie Médicale et la Pharmacie centrale), 
  • la Fondation de l’Université de Lille, 
  • la SATT Nord, 
  • la région des Hauts-de-France, 
  • Nord France Amorçage, 
  • FINOVAM et,
  • Eurasanté.

Cette étude DIVE-1 va débuter sur 20 premiers patients dans les prochaines semaines en étroite collaboration avec le CHU de Lille (centre expert Maladie de Parkinson, de Pharmacologie Médicale, Institut de pharmacie, direction de la Recherche et de l’Innovation, Centre d’Investigation Clinique).
A la suite de ce premier projet, InBrain Pharma développera d’autres stratégies innovantes pour lutter contre les maladies du cerveau et améliorer durablement la vie des patients.

                                    


1053 vues Visites

J'aime

  • Innovation
  • Santé
  • start-up
  • transfert de technologies
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Innovation

Soutien de la Fondation de l'Université de Lille au projet Hemerion.

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

09 septembre

1

Innovation

Journées Recherche, Design, Éthique

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

28 août

1

Innovation

Appel à projets « Culture, Patrimoine et Numérique »

photo de profil d'un membre

Stéphanie Piquet

26 août