/medias/image/677396775b683e61f1c72.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait de 3 étudiants accompagnés par le Hubhouse

Entrepreneuriat

-

16/10/2018

Interviews de Quentin VICENTINI, Djamila ALI, Alexandre DEMAILLY étudiants en  pharmacie, accompagnés dans leur projet de création d'entreprises par le HUBHOUSE.


Bio PharmLab, c’est quoi ?

C’est le nom de notre projet ! L’idée est de créer une junior entreprise au sein de la Faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques, pour permettre deux choses : aux étudiants de se créer un réseau et se professionnaliser ; et aux professeurs d’avoir un contact plus direct avec les étudiants. 

On souhaite aussi créer une bourse à la recherche pour aider et encourager les étudiants qui ont un vrai projet entrepreneurial.

« On a eu l’envie d’entreprendre suite à une sensibilisation organisée par le Hubhouse l’année dernière lors de laquelle il y avait trois entrepreneurs qui ont chacun présentés leur projet. L’idée du projet est venue des problèmes que l’on rencontrait au quotidien dans nos études avec énormément de théorie et trop peu de pratique, qui pourtant nous permettrait de nous projeter plus facilement vers le monde professionnel. Nos études laissent peu de place à la créativité, c’est pour cela qu’on a eu envie de créer une junior entreprise. ».


Avez-vous déjà eu des expériences entrepreneuriales auparavant ?

Nous n’avons jamais eu d’expérience entrepreneuriale avant celle-là. D’ailleurs, on a été surpris par tout ce qu’il y avait en amont de la création : tous le processus de pré-création, de détermination des problèmes, des besoins, des cibles, des possibilités…


Il n’y que 32% de femmes créatrices en France. Djamila, penses-tu qu’il est plus difficile pour une femme d’entreprendre ?

Je n’étais pas au courant de ce chiffre mais ça ne me choque pas de l’apprendre car j’ai déjà pu le constater : par exemple, lors d’un atelier organisé par le Hubhouse avec d’autres porteurs de projet, nous n’étions que 2 filles sur 10 porteurs ! En tout cas, pour l’instant je n’ai pas ressenti que j’étais traiter d’une autre façon mais cela est peut-être atténué par le fait d’être associé à deux garçons.


Quels conseils auriez-vous à donner à ceux qui hésitent à se lancer ?

On pense souvent qu’il y a beaucoup de freins dans l’entrepreneuriat, qu’on n’a pas de talent, mais il ne faut pas penser à l’échec ! Peu importe le résultat final, c’est une expérience très enrichissante, on apprend beaucoup de chose, on développe ses compétences, on se constitue un réseau… Donc si on avait un conseil à donner, ce serait : « lancez-vous ! ».

168 vues Visites

J'aime

  • Création
  • Hubhouse
  • Entrepreneurs
  • Pharmacie
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Entrepreneuriat

Appel à projet “Innover pour le bien vieillir”

User profile picture

Stéphanie Piquet

02 décembre

Entrepreneuriat

LE CONCOURS CREASUP 2020 EST OUVERT

User profile picture

Stéphanie Piquet

22 novembre

Entrepreneuriat

Hubday, journée de l' innovation et de l'entrepreneuriat

User profile picture

Stéphanie Piquet

21 novembre

2